Robyn Orlin et James Carlès

Création Février 2014

Le projet Coupé-décalé s’intéresse au regard que portent les chorégraphes contemporains sur cette pratique populaire provenant de la culture Attiée (Côte d’Ivoire) apparue à Paris au début des années 2000. Aujourd’hui la création contemporaine s’empare en nombre de pratiques populaires et les interprète pour nourrir une « nouvelle langue chorégraphique », retour éternel comme source d’inspiration.

ACTE 1 : « I am not a sub-culture, rather a gallery of self-portraits with a history walking in circles » / Un solo de Robyn Orlin avec et pour James Carlès

  • Chorégraphie : Robyn Orlin
  • Interprétation : James Carlès
  • Conseil vidéo : Pierre Sasso
  • Conseil costumes : Birgit Neppl
  • Lumière et régie : Arnaud Schulz

ACTE 2 : « On va gâter le coin ! » / Pièce de James Carlès pour 5 danseurs

  • Chorégraphies : James Carlès
  • Interprétation : Gahé Bama, Clément Assemian, Stéphane Mbella, Franck Serikpa, Brissy Akezizi
  • Vidéo : Charles Rostan
  • Lumière et régie : Arnaud Schulz

COPRODUCTION APCA – Cie James Carlès Danse & Co; CDC Toulouse/Midi-Pyrénées ; Centre National de la Danse ; CNDC Angers ; L’Astrada Marciac dans le cadre du dispositif Rési- dence-association en Midi-Pyrénées.
PRODUCTION DÉLÉGUÉE CDC Toulouse/ Midi-Pyrénnées

« Autour du geste fondamental du paysan dans les plantations, qui coupe les plantes puis les « décale » en les mettant sur le côté, cette danse de club pulsante est aussi devenue le porte-étendard d’une critique insolente des signes extérieurs de richesse. Jeté d’argent et accès d’élégance, le coupé-décalé, revu par l’équipe de James Carlès, en a plein les poches. D’humour, de vie, d’appétit ! » R.BOISSEAU LE MONDE FEV 2014